| Patrik ANdré  | artiste plasticien | photographe | vidéaste| cavalier

 

Né en 1971 sur les bords de Loire, vit et travaille à Nantes après avoir pas mal bourlingué .

 

Graphiste coloriste de formation, Patrik André fait partie de ces artistes timides au parcours atypique.

Après des études à l’Ecole Supérieure d’Arts Appliqués Duperré à Paris et un parcours riche d’expériences en tant que styliste designer indépendant au sein d’agences prestigieuses comme Peclers ou Trend Union Li Edelkoort et de nombreuses marques du monde de la mode tel que Cerutti, Cacharel, Manoukian, Cardin… il suit la formation de management de l’Institut Français de la Mode. Mais sa curiosité pour le monde complexe de l’industrie l’emmène au  Design automobile Renault comme responsable de projet design couleurs et matériaux. Après quelques années, avide de créativité, il reprend son indépendance pour se re-installer comme Directeur artistique/consultant en design-marketing avec cette expertise couleur/matériaux et collabore à de multiples projets dans la mode, la décoration, l’automobile, l’évènementiel et la téléphonie mobile alors en pleine expansion où il accompagnera nombre de grands fabricants dans l’évolution dans leur approche design du produit.

 

En 2002… adieu la ville, la foule, le bruit, la vie entre les murs, … il quitte le monde du design et Paris, pour revenir sur les rives de la Loire dans le fief familial des terres viticoles et se consacre pleinement à un travail de recherche photo  et vidéo. Projet latent, qu’il mène depuis ses premières images réalisées en 1983, révélant déjà son profond intérêt pour le sujet en mouvement, la dynamique, l’énergie, certainement porté par sa passion du cheval et de l’océan. Durant deux années, il glane les fluides en images, des grèves de Bretagne sud aux rivages d’Andalousie atlantique, en passant par le Connemara ; des images partagées à l’occasion d’exposition, des installations où il investit des lieux insolites comme un moulin des bords de Sèvre, une piscine, ou le Blockhaus DY10 sur l’Ile de Nantes.

 

En 2002, la rencontre avec la Compagnie Gianni Joseph marque le départ d'une nouvelle aventure, une collaboration de sept années, au fil des créations… tantôt avec le regard extérieur du photographe, créateur de vidéo, conseil artistique  tantôt comme producteur et à la diffusion des spectacles.

 

Depuis 2010, retour aux premières amours. En parallèle de l’image, le regard contemplatif, se prête  au jeu et arts de l’équitation ; le bonhomme s’est mis en mouvement dans un travail de cavalier, complice avec le cheval et enseignant. Partenaire  accompagnant de personnes en situation de handicap, cavalier compétiteur, l’image photographique est toujours là, le regard de l’artiste bienveillant ou cherchant, en fil rouge. Et de temps en temps, il collabore à des projets artistiques, comme cette année, avec « Paysages Poétiques » spectacle de Robert Swinston du Centre National de Danse Contemporaine et l’Orchestre Philharmonique des Pays de la Loire en hommage à Henri Dutilleux, pour lequel il a créé des vidéos qui ont été projetées à la Philharmonie de Paris en octobre dernier.